• Isabelle Tessier

Nettoyage de printemps avec l'Ayurvéda

Mis à jour : mai 2



Le soleil réchauffe doucement la terre,

la sève monte, l'énergie vitale se déploie.

Grace au printemps, notre corps et notre esprit se réveillent en douceur.


Après une période de repos et de régénération «comme une sorte d’hibernation», il est tout à fait indiqué de faire un point sur soi ainsi qu’un nettoyage de l’organisme afin de démarrer un cycle tout neuf sur de nouvelles bases. En effet, si les toxines et les tensions ne sont pas libérées, elles feront obstacles à la circulation de la vie. Leur présence se manifestera alors avec une certaine violence parfois : douleurs, troubles hormonaux et immunitaires, allergies.... Accompagner le travail hépatique et biliaire dès la fin de l'hiver est le meilleur moyen pour profiter du retour du soleil et célébrer la Vie.

Selon l'Ayurvéda les premiers chauds rayons de soleil printanier liquéfient l'excès de kapha accumulé pendant l’hiver. Afin d'analyser toutes choses, animaux, humains, émotions, énergies,.. l'Ayurvéda utilise 20 attributs ou qualités, dont celles du printemps sont : la chaleur, la douceur et l'onctuosité. De brusques variations de températures ont lieu, une certaine humidité est encore bien présente dans l'air. Le printemps en Inde "Vasanta" commence mi-mars et s'achève mi-mai, l'élément terre et eau (dosha Kapha) domine.



Ainsi la fatigue de printemps n'est rien d'autre qu'une accumulation de kapha.


Le kapha désigne le principe de la structure dans le corps et est responsable des éléments eau (Apas) et terre (Prithivi) ainsi que des qualités : lourde, froide, humide, onctueuse, dense, trouble mais intense et stable. C'est ce que nous appelons le "flegme"dans la médecine humorale occidentale. Le kapha est majoritairement présent dans la partie haute du corps, comme le cerveau, la langue, le nez, la gorge, les poumons, le coeur, l'estomac. Il est également présent dans le le liquide des articulations circulant dans tout l'organisme par le biais de la lymphe, des graisses mais également des mucosités. Il se répartit dans le corps, perturbe Agni (le feu digestif) et peut provoquer en particulier des refroidissements et autres désordres du système respiratoire. En ayurvéda, le mécanisme de digestion est symbolisé par un feu. Il doit "brûler" convenablement et rester toujours en activité, sans être ni trop fort ni trop faible. Le métabolisme travaille plus lentement en hiver, il ralentit, ce qui favorise la formation de toxines.

Quand Kapha est équilibré, on se sent fort, posé, stable. Si celui-ci est en déséquilibre, on peut se sentir fatigué, engourdi, émotionnellement déprimé. Des excès de flegme, des fragilités orl, des problèmes digestifs, une augmentation de poids, ainsi qu'une rétention d'eau peuvent se développer si Kapha n'est pas équilibré au printemps.



Le "Ritucharya" ou régime saisonnier est en relation avec le cycle des doshas : Vata, Pitta et Kapha.







Ci-dessous quelques conseils pour une bonne cure printanière afin d’accompagner cette transition en douceur et en bonne santé :


Créer une routine quotidienne spécifique à chaque saison, permet d'alléger notre corps, notre esprit et notre émotionnel (réduction de Kapha) sans perturber pour autant les vertus bienfaitrices de "stabilité" de Kapha. Elle vous permettra de vivre un printemps harmonieux et de vous préparer à l'été.


  • "tôt au lit" (maxi 23 heures, avant 22 heures idéalement) et "tôt debout" (avant 7 heures).

  • se gratter la langue à jeun délicatement pour éliminer les toxines.

  • Au réveil, un verre d’eau tiède (env. 37 °) à jeun puis un verre d'eau tiède additionné d’un jus de citron. Cela nettoie l’organisme, stimule les défenses immunitaires et relance le métabolisme après une nuit de sommeil, permettant ainsi d’ouvrir les shrotas (canaux énergétiques).



  • Se faire masser, le massage Abhyanga est idéal car il a des propriétés détoxifiantes et drainantes. Le massage Udvartana peut être également indiqué pour un excès de Kapha. Le massage peut être très indiqué également pour calmer le mental.

  • Pratiquer des auto-massages matinaux à l'huile de sésame ou à sec avec des gants de soie ; ces-derniers soutiennent la purification pour les constitutions kapha.


  • Eviter de faire une sieste en pleine journée, cette dernière vous alourdira plus qu’autre chose, cela ne fait qu'aggraver Kapha.

  • Porter l'attention à une digestion régulière en allégeant notre alimentation.

  • Boire de l’eau chaude tout au long de la journée (astuce en cas de fringale), cela permet d’éliminer les toxines par les reins, buvez alors un jus de fruits doux ou une tisane chaude. (voir exemple dans la cure anti-Ama).

  • Faire des salutations au soleil avec un rythme plus rapide pour stimuler Kapha, ainsi que la pratique du Pranayama (respiration alternée anti-stress). Vous pouvez également pratiquer la méditation.




Pratiquer une activité physique régulière dans la journée,









.... si possible en extérieur pour être en contact avec la nature.




  • Pour cette saison du printemps, s'accorder une pause de 2 à 7 jours à "Soi"  pour faire "une cure anti-Ama (toxines)» en évitant certains aliments.

En toute saison, l'Ayurvéda recommande de réduire Ama (mot en sanskrit utilisé pour désigner les aliments non digérés qui s’accumulent dans l’organisme, c'est le produit d'une digestion incomplète) et de renforcer la digestion tout en diminuant le niveau du stress. Ceci implique souvent de modifier son régime alimentaire. En complément, on peut également faire appel aux plantes ayurvédiques.


Dans cette perspective, le Triphala est une préparation à base de trois fruits prisés en Ayurvéda. C'est un puissant tonique pour le système digestif qui élimine Ama sur une base quotidienne. Si vous vous sentez parfois apathique ou constipé, c'est le signe bien souvent d'une accumulation d'Ama dans votre physiologie. Le Triphala peut être pris quotidiennement, c'est la préparation la plus consommée en Ayurvéda. Il stimule également les défenses du corps, régénère et renforce les tissus. Il favorise la production des globules rouges. Il assainit l'appareil digestif et régule le transit intestinal. Au niveau respiratoire, il apaise la toux et réduit les congestions, soulage le mal de gorge. Il purifie le sang. Il stimule la pousse des cheveux. Très intéressant également pour tous les problèmes de peau liés à une intoxication du sang (inflammations cutanées, acné, furoncles....), il peut être également utilisé en cas de surpoids, d'obésité, de cholestérol élevé ou en complément d'un programme pour la perte de poids.


La plante également à privilégier en ce moment est la fameuse baie du printemps que l'on nomme : l'Amalaki (l'Amla). Petite baie consommée à toutes les sauces en Inde, l'Amalaki est surnommée "fruit de la jeunesse", sa consommation vous aidera à sortir rajeuni(e) de l'hiver. Si aucune étude ne confirme sa capacité à ramener tout le monde à ses 20 ans, on peut être certain que ce fruit préserve les cellules, voire favorise leur vitalité et c'est déjà spectaculaire ! En effet, c'est la plante idéale pour conserver la jeunesse et la santé du corps. C'est un anti-oxydant à haute teneur en vitamine C très stable. Préventivement, elle protège contre l'intoxication aux métaux lourds. Elle permet également de retrouver un équilibre en cas d'instabilité émotionnelle. Au niveau des articulations, elle empêche la destruction du cartilage et la prolifération des ostéoclastes (ostéoporose, polyarthrite rhumatoïde). Elle soulage également les troubles digestifs (ulcères, constipation, gastrite, hyperacidité, diarrhée, colite, hépatite). Hépato-protecteur et puissant nettoyant du foie à recommander pendant une chimiothérapie ou une radiothérapie. Au niveau du métabolisme,

elle normalise le taux de cholestérol et de triglycérides.


Ces Ama «résidus du métabolisme» bouchent les canaux qui transportent les substances actives aux cellules et qui éliminent les déchets. Il est conseillé d’être suivi par un thérapeute ayurvédique avant de commencer une cure anti-Ama car celui-ci, au travers d’une consultation ayurvédique, ajustera la cure à votre constitution et à vos besoins.



Quelques exemples d'aliments particulièrement recommandés dans le cadre d’une cure printanière anti-Ama :


  • Au petit-déjeuner

Fruits type agrumes, pruneaux, figues, pommes, jus de fruits frais pressés, bouillie d'épeautre et d'avoine sans lait surtout pour les Pitta. Pain léger sans levure.

  • Déjeuner et Diner

A midi le feu digestif est le plus actif, le moment idéal pour le repas principal.

Légumes cuits de préférence à la vapeur ou à l’étouffée ou jus de légumes ou graines germées de préférence le petit soja Mungo décortiqué.

Céréales complètes : riz, quinoa, orge.

Epices : coriandre, cumin, curcuma, fenouil.

Privilégier le ghee (une cuillère à soupe).·

Privilégier un plat que l’on nomme le Kichadi (voir lien recette) qui est le plat idéal pour la cure

anti-Ama.·

Le repas du soir devrait être léger et pris vers 19 heures. Boire le soir par exemple, une tisane de fenouil ou d'orties, vous trouverez quelques recettes de tisanes (voir blog cure anti-Ama).



L'intérêt d'une routine de changement de saison est d'être réalisé sur la durée afin de bénéficier de ses effets. C'est pourquoi je vous invite à choisir seulement un ou deux domaines, celui ou ceux qui résonnent le plus en vous, cela peut être l'alimentation et l'activité physique régulière ou seulement quelques postures de yoga. L'idéal est de vous y tenir, de persévérer, car certains changements peuvent parfois pendre un peu de temps avant de se manifester pleinement. D'autres améliorations elles, peuvent s'exprimer très rapidement, ce qui vous encouragera à réitérer.
Beau printemps à tous !

Isabelle Tessier

Praticienne en Ayurvéda - Massages Ayurvédiques

7 Rue Carnot

66500 Prades

06 65 33 52 30

isabelle_tessier@bbox.fr

Pyrénées Orientales

66750 Saint-Cyprien Plage

Me contacter

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now